Dassetto Felice

Sociologue - Anthropologue, Professeur émérite UCL, Membre de l'Academie Royale de Belgique

Envie de rester au courant des derniers articles ?

Abonnez vous au flux Rss

La déradicalisation des esprits et la construction d’un esprit nouveau.

Deux mois après les attentats

Felice Dassetto

18.05.2016

Les attentas commencent à s’éloigner même s’ils continuent à occuper les esprits, surtout des blessés, de leurs familles ainsi que des familles des personnes tuées. Toutefois la vie normale reprend. Et avec elle, risquent de reprendre les routines des uns, l’immobilisme des autres ou les guéguérres des autres encore.

Et pourtant l’efficacité pratique du radicalisme terroriste fait prendre conscience que le temps n’est plus aux tergiversations. En espérant que l’on commence à comprendre enfin, au-delà des attentats, qui sont en quelque sorte l’extrême pointe de l’iceberg, la profondeur des enjeux suscités par la présence inédite de musulmans en Europe. C’est une nouveauté à laquelle personne, ni parmi les musulmans ni parmi les non-musulmans, n’était préparé. Elle continue à susciter des questions malgré les quelques décennies qui se sont écoulées depuis le début des présences musulmanes dans les années 1960. On n’a pas voulu voir pendant des décennies la profondeur, la complexité et la difficulté répétitive de trouver des solutions aux divergences.

Lire la suite...

                                                                                             

Avancer par le haut dans la lutte contre le radicalisme jihadiste

Felice Dassetto

3 mai 2016

 

1.Préalables([1])

La présence de l’islam dans l’espace européen a été –et elle l’est toujours- une nouveauté historique. L’arrivée de migrants d’origine musulmane au début des années 1960 semblait être un fait migratoire classique, engendrant des processus d’inclusion, d’intégration semblables à ceux de toute migration, tant en ce qui concerne le cheminement des nouvelles populations qu’en ce qui concerne les réactions des populations déjà établies. Or, il apparaît de plus en plus qu’en raison des dynamiques pluri décennales, voir séculaires en cours dans le monde musulman, et en raison des relations historiques entre monde musulman et monde occidental cette présence s’inscrit dans une dynamique plus vaste d’une rencontre inédite de civilisations, forgée dans un moment particulier de l’histoire mondiale (globalisation, mondialisation), de l’histoire européenne (crise économique, élargissement de l’Europe) et de l’histoire de l’islam.

Lire la suite...

Après le 22 mars et les attentats de Zaventem et du métro. Pour aller de l'avant.

Felice Dassetto

23 mars 2016

 

En général dans ce blog, l'écris avec le profil qui est le mien, celui d'un professionnel de l'analyse sociologique, qui tente, par ses outils, d'analyser les réalités de nos sociétés contemporaines.
Le texte d'aujourd'hui, tout en restant, je pense, dans la cadre d'une analyse, dit les choses de manière plus directe. Ce ne sera pas la norme pour les textes à venir.

Comme on pouvait s’y attendre, un nouveau coup a été frappé par une action jihadiste aux conséquences très graves. Le drame, la compassion pour les victimes et leurs familles, l’émotion, ne doivent pas nous empêcher de tirer les leçons et de penser la suite.

1.À l’heure actuelle on pourrait dire que l’hypothèse la plus probable pour comprendre la logique de cet attentat bruxellois est de le situer comme un des derniers coups de queue du noyau qui a perpétré les attentats du 13 novembre à Paris. On pourrait privilégier cette hypothèse plutôt que celle d’un nouveau noyau qui aurait été réveillé.

Lire la suite...

Une pensée jihadiste-terroriste clairement énoncée.
Analyse d’un article qui justifie les « attentats sur la voie prophétique ».

 

Felice Dassetto

30 mars 2016

 

Depuis les attentats à finalité terroriste, qui témoignent d’une radicalité extrême, on se demande comment des personnes aboutissent à commettre de tels actes. Les arguments qui tentent de donner des explications uniquement par une référence au contexte social (chômage, discriminations, etc.) ou à des aspects géopolitiques ou à l’histoire coloniale sont bien insuffisants. Des psychiatres tentent d’y voir clair à partir des constructions des personnalités. Il faut admettre qu’il y a une convergence et une pluralité de causes et de raisons. (Je me permets de renvoyer à mon texte Radicalisme et djihadisme. Devenir extrémiste et agir en extrémiste, dans www.uclouvain.be/Cismoc,juin 2014).

Parmi ces multiples causes il ne faut pas ignorer les idées, leur force car dans tout radicalisme et dans tout terrorisme la construction idéelle pèse lourdement. L’être humain fonctionne par la construction idéelle produite par sa raison et par ses passions. Des écrits, des paroles, des images véhiculent, construisent le radicalisme combattant et celui terroriste.

Le texte que je vais analyser est issu de la livraison de février 2016 de la revue électronique Dar al-Islam, produite par Daesh en langue française donc à destination surtout de la jeunesse musulmane francophone européenne. Le titre, « Attentats sur la voie prophétique » est assez parlant, mais on comprendra tout le sens et la portée de ce texte dans la suite.

Lire la suite...

Les attentats du 13 novembre  à Paris.

Esquisse d’une sociologie d’un acte jihadiste à finalité terroriste de grande ampleur([i]).

Felice Dassetto

9 janvier 2016

 

Ce texte entend éclairer des aspects sociologiques qui émergent à partir d'une analyse de l'entreprise jihadiste à finalité terroriste du 13 novembre 2015 à Paris. Ce n'est donc pas avant tout une analyse du modus opérandi (tâche de l'enquête judiciaire et policiaire). Il s'agit d'une ébauche d'étude des fonctionnements sociologiques propres à cette entreprise et à son contexte, conduisant l'analyse à partir des acteurs, sociologiquement situés et de leur agir. Qui sont-ils en tant qu'acteurs sociaux? Comment agissent-ils en tant que collectif? Quel contexte rend possible quelle action?

Lire la suite...