Dassetto Felice

Sociologue - Anthropologue, Professeur émérite UCL, Membre de l'Academie Royale de Belgique

Envie de rester au courant des derniers articles ?

Abonnez vous au flux Rss

Un thème absent des programmes électoraux européens et nationaux: l'innovation technologique. Pourquoi personne n'en parle?

Felice Dassetto

15 mai 2019

Les programmes électoraux de nombreux partis brassent des thématiques importantes.

Mais il y en a une qui est totalement absente. Et pour cause : elle n’est pas (encore ?) entrée dans le débat public et encore moins dans celui politique. Pour moi elle est centrale et elle constitue un enjeu de société et un enjeu démocratique majeur.

Il s’agit de l’innovation technologique. Celle qui nous amène des produits chimiques, des technologies de l’information, des médicaments, , des biotechnologies. C’est une innovation qui applique et développe des technologies existantes, qui en développe de nouvelles, qui se fonde sur des connaissances fondamentales nouvelles. Pourquoi mettre cette question sur la table du débat politique ?

Lire la suite...

L’humanité comme patrimoine, juste pour le rappeler aux généreux donateurs millionnaires et milliardaires.

 

Felice Dassetto

17.04.2019

La cathédrale catholique de Paris a brulé. Elle est devenue la cathédrale de la France, relue avec toute la capacité de ce pays de construire une narration forte de lui-même et de forger des symboles réunissant par leur densité etet dans leur ambivalence la continuité de l'histoire d'une nation, au-delà des vicissitudes, des soubresauts de l'histoire et des clivages idéologiques ou politiques. En moins de 48 heures presqu'un milliard d’euros de promesses de dons a été annoncé par quelques grosses fortunes et quelques entreprises. Formidable. C’est un élan exemplaire de générosité et d’intérêt pour le patrimoine historique français et mondial.

Et ceci même si le soupçon peut surgir quant au fait que cet élan ne soit pas indifférent de l’intérêt qu’il y a à soutenir le président Macron, appelé le président des riches avec peut être trop d’emphase, mais avec un fond de vérité par la doctrine du cercle vertueux de la richesse.

Lire la suite...

 

Contestations contemporaines et modèle de société

Quelles perspectives pour des mouvements tels les Gilets jaunes ou les marches pour le climat ou d’autres mouvements sociaux ?

 

Felice Dassetto

 

29 janvier 2019

 

Le mouvement des Gilets jaunes pour exiger des mesures de plus grande justice sociale, les marches visant une action vigoureuse pour des mesures destinées à contrer les causes des dérèglements climatiques peuvent être mieux compris en les situant dans le cadre des protestations qui émergent depuis quelques décennies. Ellers sont portées par des fractions de populations des populations à l’encontre du modèle de société qui s’est mis en place depuis les années 1980 dans le monde occidental et qui s’est généralisé à l’échelle mondiale.

Avant de situer ces mouvements de protestation (point 3), il me semble utile de rappeler quelques éléments qui caractérisent ce modèle de société (point 1) et ses conséquences sur la limitation de la capacité d’action publique (point 2), que ce soit au niveau national ou européen.

En effet, les commentateurs politiques ont tendance à interpréter le mouvement des Gilets jaunes, tout comme les résultats des sondages qui montrent la défiance des populations à l’égard du politique (ou des médias, ou d’autres instances), comme une crise de communication, une crise de l’expertise (voir l’interview de Vincent de Coorbyter, La Libre, 5-6 janvier 2019), ou un enfermement dans l’entre soi des algorithmes de Facebook (voir par ex. l’intéressante étude de Roman Bornstein, « En immersion numérique avec les ‘Gilets Jaunes’ » (publié sur le web par la Fondation Jean Jaurès, 14 janvier 2019).

Ces aspects ont certainement leur pertinence. Mais en se limitant à cela, on tend à ignorer le fait que le modèle de société mis en place a « désarmé » les instances politiques d’une partie de leur capacité de gouverner. De telle sorte que ces mouvements, qui appellent les Etats à « faire quelque chose », sont des analyseurs de cette incapacité,et leur portée est donc bien plus grande qu’une question de communication, de crédibilité, de concurrence de savoirs.

Lire la suite...

« Smartis et serienses ». La nouvelle version de « panem et circenses » ?

Questions à propos des séries américains (ou autres) diffusées par Netflix et par d'autres canaux, notamment en directions des jeunes

Felice Dassetto

4 mars 2019

 

Nos TV, nos portables, nos tablettes et nos smarts déversent sous nos yeux et dans nos oreilles des centaines d’heures d’images, de mots, des musiques et des bruits. C’est l’ « entertainement » dont, paraît-il, nous sommes demandeurs. On nous prépare d’ailleurs une voie plus rapide, la G5, pour pouvoir y accéder de partout et plus rapidement. Parmi ces « entertainements », ces divertissements, il y a les « séries ». Et si celles-ci constituent, parmi d’autres choses, les nouvelles modalités des « panem et circenses », pain et jeux du cirque, à propos desquels ricanait avec son regard désabusé et satirique Jouvénal, dans la Rome impériale du premier siècle? Il regardait les jeux du cirque comme un instrument de domination. 

Lire la suite...

Des « Gilets Jaunes » de l’intelligence et de l’analyse. Un chantier à ouvrir d’urgence.

 

21 décembre 2018

Felice Dassetto

Sous fond d’agitations et de secousses du monde, hiver-printemps 2019 qui nous attend, sera un temps d’effervescence électorale européenne, et, pour la Belgique, d'élections fédérale et régionale. Inévitablement il y aura des affrontements de programmes.

Il ne faudrait pas en rester là. Ce serait une merveille si, en amont, un vaste moment de réflexion et de débat pouvait avoir lieu dans la société. Car les derniers soubresauts ont montré au moins deux choses : qu’il y a une attente de participation et qu’il y a un besoin d’approfondissement et d’analyse de la réalité.

De quoi ouvrir un vaste mouvement de Gilets Jaunes de l’esprit et de l’intelligence. On peut considérer cela comme illusoire. Et pourtant, ce serait bien utile.

Car le chaos de vision du devenir est considérable, car l’écart est grand entre décisions des élites et de leur suivi d’une mécanique mondiale

Lire la suite...