Dassetto Felice

Sociologue - Anthropologue, Professeur émérite UCL, Membre de l'Academie Royale de Belgique

Envie de rester au courant des derniers articles ?

Abonnez vous au flux Rss

Le bouillonnant leadership musulman en Belgique.

Au-delà des agitations pour chercher de comprendre des logiques

Felice Dassetto

26 janvier 2016

Les mois de décembre-janvier 2016 ont vu se renouveler des agitations autour de la formation des « «cadres » de l’islam et ont vu des polémiques autour de certaines figures de leaders et des interventions politiques diverses. Le tout sur le fond des évènements dramatiques des attentats à finalité terroriste qui ont vu des musulmans belges jouer un rôle majeur.

On peut évoquer le projet formulé par la commission Marcourt de créer des lieux de formation supérieure islamique, reçu dans des sens divers au sein du monde musulman. Ou encore la décision sans lendemain de la Région bruxelloise de financer un projet de capsules vidéo d’exégèse coranique, confié à trois personnes qui ont ensuite renoncé à leur projet en sentant le désaccord ou les critiques qui se faisaient sentir au sein de la communauté musulmane. La presse a depuis janvier largement fait écho d’agitations de personnes et de politiques autour du leadership musulman belge.

Lire la suite...

Les quatre moments du jihadisme contemporain

Felice Dassetto

15/11/2015

Les attentats du 13 novembre 2015 verront se multiplier les commentaires, la reprise des séquences filmées, le suivi minute par minute des évènements; l’espace médiatique et du web en est et en sera saturé.

J’ai pensé utile en général et en particulier à l’usage de groupes, d’enseignants, de jeunes, d’analyser avec recul cette tragédie, cet acte jihadiste, en les situant dans une perspective historique et dans une analyse des productions idéologiques. Cette analyse dans un texte qui essaie de ne pas être trop long, est nécessairement abrégee.

Ces gens qui se pointent en tirant avec leurs armes et en se faisant exploser, ne surgissent pas de nulle part. Ils ne sont pas nés hier, dans les derniers mois ou uniquement dans le contexte de Daesh. Ils sont les enfants et les petits enfants de cinquante ans d’idéologie radicale et jihadiste.S’il a fallu cinquante ans pour construire l’environnement et la culture jihadiste, il en faudra beaucoup pour convaincre des musulmans que cette idéologie, et les idéologies non jihadistes qui la nourrissent directement ou indirectement, ont amené l'islam au désastre moral et intellectuel qu'il connaît maintenant. Mais il n'est jamais trop tard pour un sursaut.

Lire la suite...

Dépasser les controverses du halâl et sortir par le haut

Felice Dassetto

20 août 2015

Introduction

On sait combien la nourriture ne répond pas seulement à un besoin naturel et n’est pas seulement un fait matériel et économique. Evidemment ces deux dimensions sont fondamentales et les populations du monde qui souffrent de la soif et de la faim le savent bien, tout comme tous ceux qui œuvrent dans le secteur de l’alimentation. Mais la nourriture est aussi un fait historiquement ancré dans les cultures et les civilisations.

Lire la suite...

 

Islamisme modéré. Pour tenter d’y voir clair et savoir de quoi on parle.

 

Felice Dassetto

Une première version a été publiée dans La libre Belgique, 10.12.2011

Le terme d’islamisme « modéré » est devenu courant. Il importe d’en comprendre le sens de l’intérieur du vocabulaire politique musulman, arabe et turc, dont il fait désormais partie et où il est apparu depuis les années 1990.

Ce terme a deux matrices différentes de signification: l’une strictement politique, mais avec des racines religieuse ; l’autre religieuse, mais avec des implications politiques.

Lire la suite...

Après Daesh, les attentats de Paris : incertitudes et trois mois de déclarations

Felice Dassetto

12 avril 2015

Trois mois sont passés depuis les attentats aux journalistes de Charlie Hebdo et à la supérette casher de Paris. D’autres atrocités ont eu lieu en Europe et surtout au Moyen-Orient et en Afrique par l’action de ces groupes armés qui justifient leur action au nom d’une référence à la doctrine et à la foi musulmane. Dernier en date après les attentats de Copenhague et du musée du Bardo à Tunis, l’assaut à l’université de Garissa au Kenya le 2 avril.

Lire la suite...